Celik:L’administration chypriote grecque patronne l’hostilité contre l’islam et le peuple turc

08 06 2020 10:39

“L’administration chypriote grecque patronne systématiquement l’hostilité contre l’islam et le peuple turc”, a déclaré lundi le porte-parole du parti au pouvoir en Turquie.

Le porte-parole du Parti de la Justice et du Développement (AK Parti), Omer Celik, faisait référence, lors d’une conférence de presse, lundi, à un acte islamophobe perpétré dimanche, lorsqu’un drapeau de l’Empire byzantin a été suspendu au-dessus d’une mosquée dans le sud de Chypre.

L’acte a été largement critiqué par les autorités turques et chypriotes turques, qui ont exigé l’arrestation des auteurs.

Rappelant également les récentes remarques de la Grèce selon lesquelles Athènes était prête pour un “conflit militaire avec la Turquie”, Celik a mis en garde contre les dangers des “racistes et fascistes” en Europe.

Se référant aux remarques du ministre grec de la Défense Nikolaos Panagiotopoulos sur “la préparation d’Athènes au conflit militaire avec la Turquie”, Celik a déclaré : “Ne faites pas de si mauvaises blagues, elles resteront collées à votre front”.

“La Turquie est un État de droit, pas un État tribal”, a déclaré Celik, ajoutant que la priorité de la Turquie était de protéger ses droits et intérêts dans le cadre du droit international, tout en soulignant que l’armée turque était l’une des forces militaires les plus puissantes du monde.

“La détermination et le pouvoir des forces armées turques à protéger les intérêts nationaux de la Turquie ne font pas l’objet de discussions, et tout le monde le sait.”

– La Turquie ramène des citoyens de l’étranger

La Turquie a ramené à la maison 80 000 ressortissants de 128 pays au milieu de la pandémie de nouveau coronavirus, a déclaré Celik.

“Au 1er juin, les corps de 454 personnes ont été rapatriés en Turquie, sur les 558 citoyens qui ont perdu la vie à l’étranger à cause de la Covid-19”, a ajouté Celik.

reklam-banner1